Accueil Actualité Divers Restez dans le sentier ou restez chez soi!

Restez dans le sentier ou restez chez soi!

Ce titre est très évocateur sur le sujet qui sera traité, n’est-ce pas? Le réseau de sentiers pour motoneige a connu des jours meilleurs et nous devons faire une prise de conscience pour ne pas perdre nos acquis, avant qu’il ne soit trop tard.

Ce n’est pas un secret pour quiconque, les réseaux de sentiers que nous connaissons sont basés majoritairement sur des droits de passages cédés par des propriétaires fonciers. Ces autorisations volontaires, donc non obligatoires, est une permission de plein-
gré du détenteur d’une parcelle de terre, de permettre une circulation et un va-et-vient sur une portion de sa propriété.

Bien que les clubs et leurs bénévoles travaillent d’arrache-pied pour établir un réseau de sentiers fiables et sécuritaires. Ils travaillent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête en constance, car rien n’est absolu.

Bien sûr, il y a plusieurs impondérables que nous, les utilisateurs ne pouvons contrôler. Par contre, nous avons des devoirs et obligations envers les autres usagers, les clubs et les propriétaires terriens.

Restez dans le sentier ou restez chez soi!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La responsabilité de chacun:
Ne jamais tenir pour acquis qu’un sentier ne changera jamais son emplacement d’année en année. Nous avons tous déjà été témoins d’empreintes d’une motoneige utilisant un sentier n’ayant pas encore été surfacé sous prétexte que le sentier s’y trouvait l’année précédente. Cet empressement, cette impatience et cette initiative sont une grave erreur de jugement.

Il est du devoir du motoneigiste de s’informer de l’ouverture et de la fermeture des sentiers. Plusieurs alternatives sont offertes: prendre contacte avec un directeur du club, consulter la page FaceBook du club que vous voulez visiter ou tout simplement vous référer à votre application sur votre téléphone intelligent. Dans le doute, il est préférable de s’abstenir.

Il y a certaines attitudes chez plusieurs utilisateurs qui ternissent la réputation de toute notre communauté. Les ententes établies entre les clubs et les propriétaires sont délimitées par des balises et c’est à ces endroits qu’il est permis de circuler. Certains droits de passages sont précaires, car, en milieu rural, certaines cultures en dépendent et par conséquent, le gagne-pain de ces agriculteurs. Donc, il est primordial de respecter le corridor pré-établi.

Restez dans le sentier ou restez chez soi!
Restez dans le sentier ou restez chez soi!

Le jugement n’est pas donné à tous!
Nous en avons ras le pompon des adeptes de véhicules hors-route qui sont à l’origine des fermetures de sentiers et des pertes de droits de passage. Certains délinquants, au lieu d’utiliser les sentiers balisés, utilisent des raccourcis dans les champs des agriculteurs. Certains autres, pince à la main, coupent certaines clôtures et abaissent certains piquets qui retiennent les bétails en saison estivale. Ces réparations doivent, par conséquent, être effectuées par les propriétaires avec probablement, un certain serrement de dents.

Les motoneigistes qui adoptent ces comportements inacceptables se moquent de la collectivité et préconisent un égoïsme centré sur soi-même. En plus, ces actes égocentriques sont un manque de considérations envers les propriétaires fonciers, les bénévoles et les clubs. Par conséquent, tous en subissent les contrecoups.

Ces motoneigistes ne sont pas conscients que les sentiers traversent les terres de quelqu’un d’autre. Ils sont également inconscients des efforts et des coûts investis par les clubs et les bénévoles. L’argent n’est pas une denrée inépuisable pour les clubs et le déplacement d’un sentier peut créer un gouffre financier catastrophique pour certains. Plusieurs adeptes ignorent que la structure des clubs existe seulement si nous comprenons le principe de base que nous devons circuler dans le corridor désigné.

Restez dans le sentier ou restez chez soi!
Restez dans le sentier ou restez chez soi!

Si des utilisateurs se permettent de circuler comme bon leur semble de part et d’autre d’une terre privée mis à part le sentier balisé, c’est une violation de propriété. Les conséquences peuvent être fâcheuses à long terme et peuvent même résulter à une fermeture définitive du sentier.

Qui sont ces individus vivant le moment présent pour un bref moment d’ivresse comme si la vie n’avait pas de lendemain? Les clubs commencent à être à court de plans de rechanges et les sentiers alternatifs commencent à se faire rares.

Le dénouement résultant du mauvais comportement de certains délinquants engendre une diminution du nombre de kilomètres pour la collectivité. Parfois, certains tronçons deviennent isolés par la coupure et l’impossibilité de remplacer certains droits de passage perdu.

L’un des effets le plus désolants est la mauvaise réputation attribuée à notre activité. Cette dégradation est lourde de conséquences et elle nous suit malgré les efforts pour la contrecarrer. L’intégrité de notre réseau de sentiers glisse entre nos doigts comme une neige au soleil. Les autorités en place sont à court d’arguments pour faire valoir le ”Plus Value” de notre activité motorisée.

Restez dans le sentier ou restez chez soi!
Restez dans le sentier ou restez chez soi!

Est-ce que cela s’applique aux amateurs de hors-piste?
En partie, les adeptes de hors-piste ont leur lot de responsabilités. Il leur incombe de pratiquer leur activité dans un endroit qui ne vient pas à l’encontre d’une propriété privée sans l’autorisation au préalable du propriétaire. Dans ce cas-ci également, une ligne de conduite s’impose.

Mobilisons-nous!
Nous devons agir avant qu’il ne soit trop tard. Il est de notre devoir d’éduquer les récalcitrants par des prises de conscience claires sur les comportements qui ne sont pas acceptables. Nous devons également préconiser des lignes de conduites irréprochables en sentiers pour enlever tout argument à nos détracteurs. Nous devons poser des gestes concrets avant d’être obligés de capituler et de devoir siroter un café en nous rappelant nos souvenirs du temps où pratiquer notre activité était le bon vieux temps.

En veillant à toujours rester dans le sentier balisé, en nous assurant que notre famille et nos amis en font de même, nous démontrons clairement à tous que certains délinquants ne sont qu’une minorité indésirable et qu’ils n’ont pas leur place dans notre activité structurée.

Nous pouvons également dénoncer les motoneigistes irrespectueux en publiant sur les réseaux sociaux les contrevenants. Nous pouvons encourager quiconque qui serait témoin d’un comportement d’intrusion d’en faire la dénonciation et de publié sur FaceBook un commentaire, photos ou publications décrivant ces gestes répréhensibles. Nous devons collectivement lancer le défi ”Restez dans le sentier ou restez chez soi”.

Restez dans le sentier ou restez chez soi!
Restez dans le sentier ou restez chez soi!

Notre responsabilité en tant que média:
Nous souscrivons et nous adossons un comportement responsable en tout point en sentier. Nous vivons de cette activité que nous chérissons également et notre position est claire à ce sujet. Par nos gestes, nos paroles, nos éditoriaux, nos articles et nos publicités, nous démontrons notre appui clair à ce mouvement collectif. Nous préconisons un comportement irréprochable lors de la pratique de notre activité motorisée.

Finalement, c’est par la force du nombre que nous allons gagner la bataille. C’est par une démonstration claire et ferme que nous déclarons la guerre aux intrus pour la survie de notre sport!

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires ne s'affichent qu'une fois approuvés par l'administrateur
Please enter your name here

- Publicité -
- Publicité -


- Publicité -