Ski-Doo Backcountry 850 X-RS 2023 essai long terme

Ski-Doo-Backcountry-850-X-RS-2023-essai-long-terme

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Tout d’abord, la couleur est juste trop belle. L’argent platine ultime et le vert mante s’agencent tellement bien ensemble. Au premier coup d’œil, je vois tout de suite le caractère agressif et sportif de cette machine. Une chenille de 146 pouces, le guidon haut, c’est une motoneige hybride pour le sentier et le hors-piste. Avec son moteur 850 E-TEC de Rotax je vous assure que la puissance est au rendez-vous. Cette motoneige est munie d’amortisseurs KYB Pro de haute performance pour votre confort et votre plaisir. Le châssis me permet de me tenir debout et vers l’avant pour un meilleur contrôle en hors-piste. 

Prise en main

« Le moteur 850 de Rotax est fougueux »

Mon premier essai m’a donné le sourire pour toute la journée. Le premier coup de gaz et les patins sont dans les airs ! Bon, on va se calmer un peu, je vais doser mieux la gâchette. J’avais perdu la sensation d’un moteur 2 temps performant. Ma dernière motoneige avait un moteur 4 temps turbo. Beaucoup de puissance, mais beaucoup de pesanteur aussi. Là, la légèreté et la maniabilité sont au rendez-vous. Attention, ce n’est pas une motoneige pour débutant. Le moteur 600 cc serait mieux adapté pour une première motoneige hybride. Quoi qu’il en soit, moi, je l’ai apprécié ce surplus de puissance agressive. Et que dire du son, c’est comme des applaudissements lorsque j’accélère. J’adore ça. Petite anecdote, lors de ma deuxième sortie avec des amis, je suis revenu avec des ampoules dans les mains, et j’ai même perforé le pare-brise de celui qui me suivait de près. Lors d’une forte accélération, les patins se sont soulevés et il en est sorti une pelletée de neige derrière la chenille. Probablement qu’un petit morceau de glace a été projeté et a troué le pare-brise de mon ami. J’avais un sentiment partagé entre le malaise d’avoir causé un bris et la fierté de ma performance. 

« La Backcountry 850 2023 en sentier »

Hybride ne veut pas dire demi-mesure

« La Backcountry 850 2023 se comporte bien en sentier »

En sentier, la Backcountry se débrouille très bien. Avec sa longue chenille, elle ne souffre pas d’être difficile à contrôler. La suspension fait un excellent travail. J’avais une certaine crainte des patins avec une simple quille, mais dans les conditions que j’ai roulé, cela ne m’a pas dérangé. Les virages se sont négociés avec précision et jamais je n’ai senti que le devant se déportait. L’accélération est brutale, mais s’essouffle à haute vitesse. Parce que c’est un modèle hybride, c’est la raison de la performance surtout à basse vitesse. La Backcountry est toujours prête à avaler la neige pour la cracher derrière le pad. En mode hors sentier, elle se débrouille bien. La chenille de 146 pouces et les crampons de 2 pouces, combinés au moteur 850 E-TEC, me permettent de braver les nombreux centimètres de neige folle qui s’offre à moi. Le transfert de poids se fait très bien avec ce système de suspension. Un peu plus étroit que pour un modèle de sentier, ceci devient un avantage en hors sentier. Encore une fois, l’expérience est votre meilleure alliée. Bien doser l’accélérateur pour toujours être en contrôle est encore plus important qu’en sentier. Le terrain est souvent inégal et la densité de la neige change parfois. La Backcountry nous offre le meilleur des deux côtés. C’est comme un mélange de sucré et de salé.

« La Backcountry X-RS avec sa chenille de 146 »

La Backcountry en rodage

Comme il y avait zéro kilomètre au compteur, j’ai fait la période de rodage. J’ai remarqué une plus grande consommation d’essence. Selon ce que j’ai lu, cette période de forte consommation est normale, soit une moyenne de 24 litres/100 km. Tout est revenu à la normale dès la période de rodage terminée. Même remarque du côté de l’huile synthétique. Une plus grande consommation d’huile pendant cette période est normale aussi. Je me suis surpris à voir le clignotant rouge de bas niveau d’huile allumé alors que je pensais que je pouvais faire un autre plein d’essence sans remplir l’huile. Heureusement je n’étais qu’à quelques kilomètres de chez-moi ce qui ne m’a pas causé un gros souci. Le pourcentage de rodage s’affiche sur le cadran ACL couleur. Il est donc facile de savoir où nous en sommes rendus dans cette étape. Un petit regain de performance m’a semblé apparaître à la fin de la période. 

Le verdict

En conclusion, la Backcountry est vraiment une motoneige hybride 50/50. Avec son puissant moteur 850 E-TEC, ses amortisseurs KYB Pro de haute performance et sa carrosserie Gen4, elle a tout pour plaire. Si vous hésitez entre une promenade en sentier et hors-piste, la Backcountry 850 X-RS 2023 y répondra peu importe votre choix. Profitez de l’hiver et de ce qu’elle a de mieux à vous offrir. L’équipe de Raven Media tient à remercier son partenaire Groupe Contant pour avoir rendu cet essai possible.

Nous avons aimé:

Le moteur 850 E-TEC

Les amortisseurs KYB Pro de haute performance

La couleur Argent Platine Ultime et le vert mante

Nous aurions aimé:

Des phares à DEL

– PUBLICITÉ –

ARTICLES CONNEXES

MENU

RECHERCHE