– PUBLICITÉ –

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Les cousines scandinaves de Ski-Doo nous ont été présentées l’année dernière et cette saison, on a droit à plusieurs nouveaux modèles pour compléter la gamme. C’est le cas de la Lynx Shredder DS 2023 que l’on a pu mettre à l’essai dans le décor enchanteur de West Yellowstone au Montana. Découvrez-la en détails avec notre équipe. 

Pour 2023, Lynx élargi sa gamme de motoneiges en Amérique du Nord et fait l’introduction de sa gamme de montagne, les Shredder. Deux versions sont disponibles soitent la RE et la DS qui nous a été possible de mettre à l’essai.  Une toute nouvelle plateforme s’apparentant au REV Gen5, une mécanique ahurissante, des suspensions performantes, une ergonomie bien étudiée, etc. Rien n’a été laissé au hasard sur cette monture afin de nous présenter une motoneige prête à grimper les plus hauts sommets.

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

Nouvelle Plateforme Radien2

La Lynx Shredder DS 2023 entre sur notre marché, basé sur une toute nouvelle plateforme, soit la Radien2 qui se veut la cousine de la REV Gen5 de chez Ski-Doo. On obtient un carénage revu entièrement avec un design moins large et qui permet de mieux pénétrer la neige. De plus, les marchepieds ont été redessinés et sont maintenant plus étroits de 3po au total afin de réduire l’effort requis. On diminuera ainsi la trainée dans la neige. On peut également remarquer un tunnel court et surtout très ouvert à l’arrière ce qui procure une meilleure évacuation de la neige ainsi qu’une maniabilité accrue dans les manœuvres. 

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

Les panneaux latéraux ont été repensé jusque dans les moindres détails. De cette façon, les panneaux du côté gauche s’ouvrent maintenant en 2 sections distinctes. Une pour permettre le remplissage rapide du réservoir d’huile. Et l’autre section est consacrée pour l’embrayage.  Avec ce nouveau design, il est toujours facile d’accéder à l’embrayage, mais surtout le système permet de revoir l’admission d’air pour refroidir la courroie et les poulies. On a maintenant un apport d’air frais qui provient directement de l’extérieur au lieu de réutiliser l’air réchauffé qui provenait auparavant de l’intérieur de la cabine. Ainsi, la courroie et les poulies seront moins sollicitées. En prime, on étirera la période avant de nécessiter un remplacement de la courroie et des entretiens moins fréquents avec ce système très ingénieux. 

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

Dernier aspect et non le moindre… On remarque aux premiers regards la nouvelle signature lumineuse avec 3 phares aux DEL. Enfin des DEL chez ce constructeur! Ceux-ci procurent une puissance de pas moins de 3440 lumens. Tout le nécessaire pour bien éclairer les sentiers lorsqu’on revient de notre journée en montagne qui s’est étirée jusqu’au crépuscule. 

Mécanique 

Pour propulser la Lynx Shredder DS 2023, le fabricant fait appel à sa plus puissante mécanique Rotax 2 temps qui produit un impressionnant 180 chevaux vapeur. La turbo compression permet de conserver cette puissance démesurée jusqu’à une altitude de 8000 pieds. Après cette altitude, même si la puissance décroit graduellement, on conserve tout de même un avantage de 55 chevaux comparativement au 850 E-TEC à aspiration naturelle. Cette motoneige offre une puissance qui est toujours au rendez-vous peu importe où vous décidez de vous aventurer. 

On remarque un certain délai de l’accélérateur dû au temps requis pour bâtir une pression avec le turbo compresseur, mais il a été grandement amélioré avec le système de plénum développé par Rotax. Malheureusement, on obtient tout de même une réponse moins instantanée que le moteur atmosphérique. Cependant, lorsque l’on évolue en altitude, c’est tout un avantage à posséder un tel ensemble. Et au final, on s’habitue à initier l’accélérateur une fraction de seconde en avance pour contrecarrer cet aspect négatif d’un turbo. 

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

Suspension avant

À l’avant de la Lynx Shredder DS 2023, on observe une suspension avec la géométrie LFS à double bras triangulaires. Pour une bonne maniabilité, Lynx a opté pour des skis Blade DS+ procurant beaucoup de mordant grâce à la quille centrale très profonde. Également, un aspect très avantageux d’opter pour la Lynx Shredder DS c’est qu’elle vient équipée de série avec des amortisseurs surdimensionnés KYB 36 avec un revêtement Kashima pour une meilleure durabilité à long-terme. De cette façon, on a une excellente absorption des chocs et surtout, on conservera ces aptitudes au fil des années afin d’effectuer ces manœuvres toujours en plein contrôle.

LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

Suspension arrière et options de chenille

Si on se tourne vers l’arrière de la Shredder maintenant, on obtient quelque chose de bien différent de ce que l’on observe chez ses cousines de Ski-Doo. C’est la géométrie de suspension PPS2 DS+. Les rails sont plus imposants et très costauds. De plus, on ressentira instantanément une rigidité supérieure avec ses 2 bras latéraux oscillants qui assurent une excellente stabilité du pont. Quand on regarde les Summit avec leur T-Motion qui permettent une certaine flexibilité, on peut donc affirmer que les Lynx seront plus précises dans les terrains techniques. À l’exception de la nouvelle Ski-Doo Summit 2023 avec ensemble Expert qui se voit attribuer une nouvelle T-MotionX qui se veut rigide désormais. Il est impressionnant de voir un constructeur faire totalement l’inverse de ce qu’il prônait être le meilleur système il y a quelques années…

Dans l’optique de procurer un maximum de traction, les Lynx DS 4100 (ou 165po) viennent de série avec la chenille PowderMax Light à crampons de 3po de hauteur. Pour la version 3900 (ou 154po) vous aurez le choix entre deux hauteurs de crampons soit de 2,5po ou de 3po. Pour compléter l’ensemble et afin d’amortir efficacement les pires terrains, Lynx utilise les amortisseurs KYB 36 avec revêtement Kashima pour une meilleure durée de vie et des performances constantes. 

Impressions de conduite

Quand on prend place sur la Lynx Shredder DS 2023, on se sent tout de suite à son aise. Les contrôles sont bien positionnés et la prise en main est naturelle. On a même une poignée de frein ajustable maintenant. La vision sur le cadran est très bonne même si dans le cas de notre modèle d’essai on avait celui de base de 4,5 pouces. En revanche, il est possible de se procurer en option le nouvel écran tactile de 10,25 po qui renferme une multitude d’informations. Il est d’ailleurs possible de le connecter à son téléphone pour recevoir les alertes et aussi pour l’utiliser en symbiose avec l’application BRP GO. 

En conduite, il est facile d’alterner d’un côté à l’autre puisque le siège est minimaliste. En tout temps, la mécanique de 180 HP nous propulse avec aise en dehors de la neige pour flotter en quelques secondes. Certainement que le tunnel court sans garde-neige facilite l’évacuation de la neige sans créer aucune restriction. Cependant, on remarque qu’à l’arrière, il n’y a aucun parechoc et cela pourrait occasionner des bris dès qu’il y aura un impact. 

Les suspensions font un excellent travail peu importe le terrain et même avec le manque de neige lors de notre essai, il a été relativement facile de tenir ses lignes en ‘’side-hill’’ ainsi que pour les virages serrés. Il est certain que la rigidité de la suspension arrière nous aide grandement à ne pas ressentir de flou dans ces manœuvres.  Également, la direction est juste assez légère tout en ayant un bon mordant avec les skis Blade DS+ pour une conduite précise. La Lynx Shredder DS est une motoneige de montagne très compétente par sa maniabilité, sa rigidité de châssis et une position de conduite bien étudiée.

Points forts

  • Mécanique 850 E-TEC TURBO R qui conserve ses 180 chevaux jusqu’à 8000 pieds d’altitude. 
  • Écran tactile de 10,25po qui procurent une mine d’or d’informations et qui permet d’être connecté avec l’application BRP GO. 
  • La nouvelle plateforme amène une excellente ergonomie et des améliorations concrètes pour encore mieux performer en montagne.

Points à améliorer

  • Délai de la réponse du moteur induit par la turbo compression. On ne peut pas toujours avoir le meilleur des deux mondes. 
  • Écran numérique de 4,5 pouces de base…  Un peu trop de base bien qu’il fournisse toute l’information requise
  • Compartiment sur le dessus (couvercle) qui permet de loger très peu d’items. D’accord, il existe une option pour le grossir, mais pourquoi ne pas l’inclure d’origine comme le fait son compétiteur le plus proche? 
  • Absence d’un parechoc à l’arrière. Il est à prévoir d’en ajouter un afin d’éviter les bris. 
LYNX SHREDDER DS 2023 ESSAI

Conclusion

En terminant, les amateurs de motoneige hors-piste seront servis avec les toutes nouvelles Lynx Shredder. Des machines solides qui sont prêtes à en prendre pas mal avec leurs composantes de haute performance. Nous sommes plus qu’heureux de voir la gamme de motoneiges de ce fabricant s’élargir pour cette future saison. 

Si vous souhaitez davantage d’info sur les modèles Shredder de Lynx, visitez le site web de BRP LYNX ou le concessionnaire le plus près. 

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Vincent Bourque-Veilleux

Vincent Bourque-Veilleux

Chroniqueur - Passion Motoneige Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

Play Video about Ski-Doo Mach Z 2022 - Bilan Fin de Saison

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS