Accueil Essais et Critiques Essais et Critiques Motoneige Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

Année après année, ce nom demeure légendaire, mais la version 2018 a subi des changements très significatifs qui en font l’une des meilleures Sno Pro jamais produites. Beaucoup de changements font partie de la liste: moteur, capot, embrayage…

Moteur 800 cc par Arctic Cat

Introduit en milieu de saison l’an dernier, ce moteur bénéficie de la nouvelle technologie C-TEC 2, il est fabriqué directement à l’usine d’Arctic Cat à St Cloud au Minnesota. Ce moteur est unique en son genre utilisant un concept d’injection en deux phases. Une première phase consiste à injecter l’essence directement sur le dessus du piston lorsque celui-ci arrive en position de son point mort bas. La deuxième s’effectue lorsque le piston reprend sa course vers le haut, l’essence est injectée via une ouverture faite dans la paroi du piston, ce qui permet de lubrifier le roulement à billes sous le piston et de donner suffisamment d’essence lorsque le besoin s’en fait sentir. Avec ces modifications, la consommation d’essence est diminuée de 10% à plein régime en comparaison avec le 800 cc Suzuki des années précédentes.

Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai
Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

Réduction de la consommation d’huile, elle est maintenant injectée par une pompe électronique directement dans le conduit d’essence juste avant son entrée via les injecteurs, ceci permet une meilleure calibration en fonction de l’altitude et la révolution du moteur. 30% de réduction de la consommation d’huile sous la barre des 7 000 tours par minute.

Nouvelle poulie d’embrayage Team

Introduites l’an dernier sur les modèles 9000, on les retrouve maintenant sur les modèles 8000. Aucun ajustement de la courroie n’a à être effectué, la courroie demeure toujours parfaitement tendue et à la bonne hauteur dans la poulie secondaire. Ceci est possible grâce à l’ajout d’un roulement à billes dans le centre de la poulie primaire (clutch), qui fait en sorte que même si la courroie est très tendue, il n‘y a aucune friction entre la poulie et la courroie. On obtient comme résultat une courroie toujours bien positionnée dans la poulie menée, moins de glissement, moins d’usure donc une meilleure durée de vie.

Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai
Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

Panneaux de carrosserie de nouvelle génération

Tout comme les poulies Team, le nouveau concept de panneaux latéraux et capot introduit l’an dernier sur les modèles 9000 fait leur apparition sur la gamme deux-temps. Ils ont comme première fonction d’améliorer la circulation d’air à l’intérieur de l’habitacle moteur, leur conception limite la tension atmosphérique et surtout, facilite l’entretien en étant très simple et rapide à démonter.

Suspension

À l’avant, on retrouve la Arctic Race, qui est en place depuis quelques années. Son design unique avec un grand espacement entre les bras triangulés permet de conserver un excellent parallélisme, peu importe la position de la suspension. Sur la version Sno Pro, on retrouve les amortisseurs Fox Zéro 1.5 RC, avec ressorts hélicoïdaux. La pré-charge du ressort est ajustable via une bague que l’on visse ou dévisse selon l’ajustement désiré, et du côté de l’amortisseur, on peut ajuster la vitesse de compression et de rebond.

Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai
Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

À l’arrière, on retrouve la fameuse Slide Action en version 137 pouces qui roule sa bosse depuis quelques années également. Le bras oscillant avant est mobile sur son arbre de fixation qui le relie au châssis, ce jeu lui permet de mieux suivre le terrain. La partie arrière est entièrement couplée et ajustable via les blocs de transfert. Deux ajustements de pré-charge sont disponibles, l’un au niveau du ressort hélicoïdal de l’amortisseur central via une bague filetée, et le deuxième ajustement est au niveau des deux ressorts torsadés arrière, avec un bloc d’ajustement. L’amortisseur central et un Arctic Cat à piston flottant de 1,5 pouce de diamètre alors que celui arrière, de même nature, possède un diamètre plus gros, soit de 2 pouces.

En piste

Bien que la direction ne possède rien de nouveau, c’est toujours un point très fort chez Arctic Cat. La réaction au guidon est toujours aussi précise et rapide, malgré des conditions relativement molles avec peu de mordant, la ZR impressionne par son aisance en virage. Comme par le passé, même avec beaucoup de pression des skis au sol, l’effort de conduite est minime. Même à très basse vitesse, il est facile de tourner le guidon. En virage comme en accélération, le couplage de la suspension arrière fait de l’excellent travail en gardant les skis au sol.

Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai
Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

La calibration de la suspension arrière est efficace et relativement souple dans les petites bosses, et donne de bons résultats dans les terrains plus accidentés. Par contre, si vous aimez pousser à l’extrême dans les conditions plus difficiles, vous serez mieux servi avec une version El tigré, Limited ou RR qui sont munies d’amortisseurs mieux calibrés pour ce genre de conduite.

Point remarquable, on observe une nette amélioration de la réponse à l’accélérateur à bas régime. L’introduction du nouveau moteur fabriqué aux États-Unis est nettement plus performante à bas et mi-régime que l’ancien 800 Suzuki. Les hésitations à bas régime sont pratiquement disparues, et que dire du démarrage à froid, qui est beaucoup plus facile, de la diminution notable de la fumée, surtout à froid… Faut le dire, ce n’était pas un luxe, enfin!

Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai
Arctic Cat ZR 8000 Sno Pro 137 2018 Essai

Si on jette un œil du côté de la position de conduite, on retrouve une bonne position des genoux, les cale-pieds offrent suffisamment d’espace pour les pieds. Le guidon est ajustable en quelques minutes avec l’aide d’une clé. Pour ce qui est des accessoires, le seul reproche réside au niveau du bouton pour actionner le reculons électronique, il est difficilement actionnable avec des gants. Pour les autres commandes, c’est facile d’utilisation avec une bonne grosseur. Une plus grande plage d’utilisation des contrôles des poignées et pouces chauffants serait un atout.

La ZR 8000 SnoPro 2018 rejoint l’amateur de sentier qui aime les doses d’adrénaline et la légèreté de conduite, bien que nous n’ayons pu tester la consommation, il est fort à parier qu’il y aura une bonne amélioration sur les modèles des années antérieures.

En terminant, il est impératif de remercier le concessionnaire Arctic Cat Motosports St-Eustache qui a rendu possible cet essai!

- Publicité -

Marie-Andrée Roberthttps://www.passionmotoneige.com
Chroniqueur - Passion Motoneige Magazine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires ne s'affichent qu'une fois approuvés par l'administrateur
Please enter your name here

- Publicité -
- Publicité -


- Publicité -