- Publicité -

Motoneige Ski-Doo 2017 – Premières Impressions : Depuis l’arrivée de la plateforme REV en 2003, le manufacturier de Valcourt a continuellement occupé le 1er rang au niveau des ventes mondiales de motoneiges, ce qui inclut Ski-Doo et sa marque Européenne Lynx. La REVolution proposée à l’époque établissait un nouveau standard dans l’industrie en matière de centralisation des masses. S’attaquant au déséquilibre historique entre l’arrière et l’avant du véhicule, BRP a fait évoluer la plateforme à 3 reprises depuis ce temps en proposant à chaque fois, des améliorations significatives au concept d’origine. Mais, avec l’arrivée du châssis REV de 4e génération, Ski-Doo propose un nouvel équilibre dans l’industrie, soit la répartition égale du poids gauche-droite. Pour une rare fois dans l’histoire de la motoneige, un manufacturier a conçu dans un même élan le châssis, le moteur et la transmission, afin de créer un concept nouveau qui est entièrement intégré, et ce à tous les points de vue.

- Publicité -

MXZ et Renegade de nouvelle génération

Un des éléments clés qui a guidé les ingénieurs de BRP dans leur conception était d’amener à un autre niveau le concept de centralisation des masses. Ceux-ci nous ont éveillés lors du dernier Snowshoot à une réalité historique du monde de la motoneige. Dans les faits, la masse du groupe motopropulseur d’une motoneige est toujours plus à gauche que sur la droite du véhicule. Cette réalité provoque inévitablement une difficulté supplémentaire lors des virages vers la droite. Le nouveau châssis REV résout cette problématique avec un concept intégré « châssis – groupe moteur » qui centralise la masse gauche-droite du véhicule. Lors de nos essais du printemps, l’expérience fut concluante, car la maniabilité de ce nouveau châssis, tant pour les MXZ que les Renegade construitrent sur le nouveau châssis, était impressionnante. En plus de ce changement fondamental, la nouvelle position de conduite « adaptative » permet au pilote de pouvoir rapidement passer du mode randonnée, au mode sport, au mode extrême. Dans ce dernier mode, l’impression de pouvoir littéralement s’appuyer sur le ski lors de virage serré est phénoménal grâce aux marchepieds ouverts à l’avant et à la forme des panneaux latéraux « ergo-step ». Le concept de tunnel biseauté permet l’utilisation d’un siège plus étroit et ainsi, donne une impression de maniabilité supérieure propre aux motos hors route. Naturellement, la suspension rMotion à l’arrière complète à merveille cette nouvelle motoneige, tout comme la suspension RAS-3 à l’avant. L’ergonomie de ces motoneiges atteint son sommet avec le nouveau bloc d’ajustement du guidon facile à utiliser, et ce même en mouvement.

MX-Z X 850ETEC
La nouvelle MX-Z X 850ETEC en pleine action.

Moteur 850 E-TEC

Depuis l’arrivée de la technologie E-TEC, nous nous sommes rapidement habitués à des consommations de carburant et d’huile exceptionnelles pour des moteurs 2-temps réduisant du même coup les odeurs de façon marquée. Cette année, BRP a revu complètement son maintenant célèbre système d’injection directe en proposant une toute nouvelle boite électronique de 2e génération. La réponse du moteur est impressionnante en offrant une réaction 30% plus rapide dès qu’on touche à l’accélérateur. Naturellement, la conception intégrée de la nouvelle poulie motrice sans entretien P-Drive n’est probablement pas étrangère à cette performance. Avec une consommation d’essence similaire au 800R E-TEC et une consommation d’huile encore réduite, l’ajout de 50cc représente 10cv de plus totalisant 165cv pour le nouveau moulin. Une évolution très importante réside dans l’amélioration annoncée de la fiabilité et de la durabilité du moteur. Dans les faits, on observe que la plupart des moteurs 2-temps de 800cc ont une durée de vie espérée entre 10 à 15 000 km. Or, nos sources nous disent qu’on viserait de 20 à 25 000 km chez BRP grâce à des technologies éprouvées provenant des concepts de moteur à 4 temps et diesel. Cette préoccupation de BRP de s’attaquer à la durabilité des moteurs 2 temps est vue comme une avancé majeure dans l’industrie, particulièrement pour les amateurs de longue randonnée qui parcours souvent plusieurs milliers de kilomètres chaque saison.

Rotax 850 E-TEC
Le nouveau moteur 2-temps à injection directe Rotax 850 E-TEC avec module d’injection directe de carburant de 2e génération.

Summit SP et Summit X de nouvelle génération

Sans revenir sur la réponse et les reprises exceptionnelles du moteur 850 E-TEC, il est clair que pour une motoneige de montagnes, ces avantages sont essentiels pour ce type de véhicule. Dans ce segment de marché, la maniabilité et la vitesse de réaction restent des éléments clés, tout comme la facilité à cambrer la motoneige à gauche comme à droite. Encore une fois, la centralisation des masses améliore significativement le comportement du véhicule. Ce qui m’a le plus impressionné lors de mes essais du printemps dernier est définitivement l’amélioration des capacités des Summit en montée de côté « side-hill ». Tant au niveau de la diminution de l largeur du véhicule que la forme des panneaux latéraux, tout à été pensé afin de diminuer la trainé dans la neige lors de cambrage extrême. Le nouveau châssis combiné à la suspension tMotion allégée donne une plage d’équilibre beaucoup plus large et facile à contrôler que l’ancienne génération. Ces motoneiges étant conçues pour la neige profonde, les nouveaux marchepieds de la série X évacuent activement la neige évitant les problèmes d’adhérence lors des manœuvres rapides du pilote.

Ski-Doo Summit
2017 Ski-Doo Summit X

Les coups de cœur de Marc Thibeault

En mars dernier, j’avais encore la chance de participer au SnowShoot 2017, l’événement annuel qui permet aux médias spécialisés de la planète de faire l’essai des modèles qui seront offerts lors de la prochaine saison. Étant à ma 9e participation, l’année 2017 m’offrait encore une fois l’opportunité de faire l’essai de modèles exceptionnels et surtout, de faire le choix de mes coups de cœur. Moment déchirant s’il en est un, le choix d’un seul véhicule par manufacturier est littéralement une torture pour un motoneigiste comme moi. Aimant toutes les catégories de motoneige, c’est un défi colossal d’avoir à choisir 4 véhicules parmi la cinquantaine de motoneiges dont j’ai personnellement fait l’essai. Chaque véhicule a son créneau, sa personnalité, ses forces et naturellement, ses limites. C’est donc la mission qu’on m’a confiée et je devais faire mes choix. Cela dit, vous pourrez constater qu’en plus de mon coup de cœur par manufacturier, je me suis permis une mention spéciale pour chacun d’entre eux.

Summit X 850 E-TEC 154
Le Summit X 850ETEC 154 en pleine acensions.

Le manufacturier de Valcourt ne m’a pas habitué dans les dernières années à me rendre la tâche facile quand venait le temps de choisir mon coup de cœur. Pour 2017, c’était toujours aussi difficile de choisir le modèle, mais en même temps, plus facile de choisir le châssis et le moteur. Avec une toute nouvelle série de motoneiges, mise à part les très primées suspensions rMotion et tMotion, le châssis REV de 4e génération et son nouveau moteur 850 E-TEC étaient ma cible de prédilection. J’ai donc investi la très grande majorité de mes essais chez Ski-Doo sur les MXZ, Renegade et Summit basées sur cette nouvelle plateforme. Il est évident que pour notre marché, la Renegade X 850 E-TEC m’a énormément plu, de par sa configuration idéale pour nos sentiers, sa position de conduite ultra performante, ainsi que les reprises du nouveau moteur 850 E-TEC. Le nouveau siège plus étroit facilite les transitions rapides en conduite sportive, mais a perdu un peu de confort à plat.

Summit X 850 E-TEC 154
Le chroniqueur Marc Thibeault pose fièrement après avoir fait l’essai de nouvelle Summit X.

Mais mon choix s’est finalement conclue par la motoneige offrant l’écart de comportement le plus marqué entre le modèle de l’année précédente et la nouvelle version. J’ai donc jeté mon dévolu sur la motoneige de montagnes Summit X 850 E-TEC 154. C’est avec le segment de montagne qu’on ressent le plus de différence, en raison probablement des grandes performances déjà offertes par les Renegade et MX-Z des années antérieures. Avec la nouvelle Summit, on est rapidement frappé par le transfert de poids avant-arrière qui permet aux véhicules de grimper rapidement sur la neige. De plus, l’équilibre gauche-droite du véhicule facilite les virages des deux côtés. La plage d’équilibre en montée de côté (side-hill) est beaucoup plus facile à maintenir que l’ancienne génération, ce qui rend les manœuvres plus faciles pour le pilote. Tel que déjà mentionné, les reprises du moteur sont vraiment exceptionnelles et ultrarapides, grâce aux avancés de la 2e génération du système d’injection E-TEC. Bien que nous ne pourrons réellement apprécier les améliorations visant la durabilité du moteur E-TEC avant quelques années, j’ai beaucoup apprécié qu’un manufacturier travaille concrètement à augmenter la durée de vie des moteurs 2-temps. Cela reste un enjeu important pour les motoneigistes que nous sommes, car plusieurs d’entre nous parcourent plus de 5000 kilomètres par année. L’essai de la nouvelle Summit X 850 E-TEC 154 fût donc ma plus belle surprise et mon choix chez Ski-Doo pour 2017.

COMMENTAIRES FACEBOOK